Stalag VI K (326) de Senne/Forellkrug (aujourd’hui Schloß Holte-Stukenbrock) et ses Arbeitskommandos

L’année 1942 voit une réorganisation des stalags du Wehrkreis VI. La Blitzkrieg des campagnes de Pologne et de France n’est plus qu’un souvenir pour les Allemands, entrés dans une guerre d’usure longue. De plus en plus d’Allemands sont appelés à combattre sur les différents fronts alors que l’effort de guerre doit être revu profondément. Les prisonniers soviétiques que, dans un premier temps, les nazis avaient laissé mourir de faim hors du grand Reich sont introduits dans les stalags dans le cadre d’un plan d’extermination par le travail, notamment dans les Arbeitskommandos de la Ruhr, région minière et industrielle vitale. Le stalag VI K est créé dans ce but en septembre 1942.

Voir cette étude sur le stalag VI K (326) et ses Arb-Kdos français :  Stalag VI K (326) et ses Arbeitskommandos français (mise à jour 10-05-2013)

 En avril ou mai 1945, le 2ème Bureau de l’État Major de l’Armée a établi un livret « Documentation sur les camps de PG », destiné aux officiers et sous-officiers préposés au contrôle des rapatriés, dont voici les pages concernant le stalag VI K (326) : 

Le stalag VI K (326) a aussi son musée : http://stalag326.de./

 

 

6 Responses to Stalag VI K (326) de Senne/Forellkrug (aujourd’hui Schloß Holte-Stukenbrock) et ses Arbeitskommandos

  1. Py :

    Bonjour,
    Mon père a été prisonnier dans le stalag VI/A en 1940.
    Il s’appelait Aimé SEGONNE n° 25367
    Je pense me rendre sur place très bientôt.
    Merci pour la diffusion de ces articles, je découvre ce qu’a vécu mon oère.J’avais 20 ans quand mon père est décédé et je n’ai pas eu le temps de parler de cette époque avec lui.

    • joëlle MOUCHERONT :

      Mon grand père Paul Moucheront n°25375 est arrivé au stalag VI A en juin 40. Il passa en 42 4 mois au stalag VI K et revint ensuite au stalag VI A.
      Son numéro étant très proche de celui de votre père, ils devaient faire partie du même groupe et se sont peut-être connus.

  2. jean noel mantoux :

    Bonjour,
    Mon père, Mantoux Gustave, a été au stalag 6 J à Mulheim , fut libéré le 16/04/1945 et contrôlé à Hazebrouck . Le décès de mon père, en 1966, ne nous permis pas d’avoir des infos sur cette triste période. Le fait d’avoir été enregistré sous le nom de Mandou ne facilita pas la tache pour les nouvelles. Fait prisonnier le 17 juin 1940, à Chalon/Saône, il revint à Mâcon le 21 avril 1945.

    • Louis :

      Nous avons présenté dans notre blog les stalags VI A de Hemer et VI D de Dortmund, où étaient passés nos pères, et d’une façon plus générale les stalags du Wehrkreis VI et les conditions de captivité des prisonniers de guerre en Allemagne. Les destins de ces PG se sont parfois croisés, nombre d’entre eux ayant été transférés plusieurs fois, de commandos mais également de stalag. Pour cette raison votre message trouvera peut-être un écho parmi les internautes intéressé par notre travail de mémoire.
      Notre article « Démarches, adresses et liens utiles » guidera votre recherche. Je vous conseille de commencer par écrire au BAVCC.
      Cordialement.
      Louis

  3. Louis :

    Pour plus de renseignements sur la captivité de votre père, veuillez lire notre article « Stalag VI K (326) » (passez par l’onglet « Plan du site » pour faire plus court. Hélas, parmi les Kdos recensés, il n’y a pas le 2010, alors que les n° 2009, 2011 et 2012 sont dans notre tableau.
    Bonne lecture.
    Cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>